Jeux de lumière / 2008

Soudain le soleil apparaît, majestueux, vainqueur. La ruelle, jusqu’alors un peu terne, prend vie sous ses doigts et se réchauffe à ses caresses. La lumière écrase les détails et annule les nuances. Accentuant les reliefs, associant les silhouettes, elle se joue de la réalité pour faire naître des paysages flamboyants. Les ombres mouvantes courent sur les murs et sur le papier mes pinceaux glissent à leur rythme. Vite. Les volumes éphémères et les masses de clarté seront bientôt aspirés. L’ombre insidieuse s’infiltre de toute part. La ruelle retombe alors dans le silence des demies teintes dans lequel elle restera plongée jusqu’à demain, à la même heure, l’heure de gloire.