Gravures

Petit lexique de gravure

Pour découvrir chacune des séries d’eau-forte présentées sur ce site, cliquez sur le titre en légende. Mais avant de partir à la découverte, voici quelques termes qui peuvent s’avérer utiles lorsque l’on parle de gravure.

L’estampe désigne toute reproduction d’une image par l’usage d’une matrice selon un procédé manuel : une pierre pour la lithographie, un écran de soie pour la sérigraphie, une plaque de métal pour la taille-douce, une planche de bois pour la xylographie.

La taille-douce désigne la gravure sur métal. La plaque de zinc, cuivre, ou acier est creusée, soit directement à l’aide d’outils, pointe sèche ou burin, soit en la plongeant dans un bain d’acide.

L’eau-forte désigne une gravure obtenue par la morsure d’un acide.

L’aquatinte est un procédé qui permet d’obtenir des surfaces de teintes variées allant du gris clair au noir profond.

Le tirage complet d’une estampe est une édition. Chaque gravure est ainsi imprimée à un nombre limité d’exemplaires et chaque épreuve est numérotée. Les eaux-fortes présentées sur ce site sont imprimées à 15 ou 20 exemplaires selon les séries.